Je n'arrive pas à dormir,                                               comment avoir un sommeil réparateur ?


 

 

Nous sommes nombreux à nous plaindre de ne pas réussir à nous endormir et à avoir un mauvais sommeil… A passer des heures à tourner et se retourner dans notre lit douillet sans pour autant pouvoir nous abandonner dans les bras de Morphée.

Mais pourquoi cela nous est si difficile alors que le besoin de se reposer est bien présent ?

 

 

Avant toutes choses, il faut essayer de comprendre ce qui dans notre vie peut être un frein au sommeil.

L’alimentation ? Le stress ? Une activité trop importante au moment du coucher ? Une baisse des défenses immunitaires ? Une pathologie pré-existante ?

 

Il faut également différencier les difficultés d’endormissement et les réveils nocturnes.

 

Sans compter que le cercle est vicieux. En effet , parfois en espérant améliorer les troubles liés au manque de sommeil, on met en place des stratégies inadaptées et dangereuses telles que : Café (alcool, tabac…), vitamines en tout genre le matin et somnifères le soir.

GROSSE ERREUR !

 

Comment faire alors me direz-vous ?

 Et bien il faut d’abord éliminer les causes liées au mode de vie. Le repas du soir doit être léger et avoir lieu au moins 2h avant le coucher. Il est également déconseillé d’avoir une activité telle que du sport juste avant d’aller dormir.

Je vous conseille aussi d’oublier la télé ou l’ordinateur dans la chambre, les stimulis visuels empêchent la sécrétion de la mélatonine. Réservez vous un temps de relaxation avant le coucher : écoutez de la musique douce, lisez…N’importe quelle activité qui vous procure détente et bien-être vous permettra d’accéder au sommeil plus facilement.

 


Que manger le soir pour bien dormir ?

 

On mangera plutôt des glucides ( riz, pomme de terre, pâtes, céréales, lentilles, miel…) et un apport en oméga 6 (davantage qu’en oméga 3).

On puisera aussi la mélatonine dans les noix, noisettes, les tomates, le maïs sans oublier… le vin rouge ! (avec modération bien sûr, 1 verre suffit :)

Les aliments riches en tryptophane (un neurotransmetteur précurseur de la mélatonine) tels que persil, graines de courges, fromage, morue, parmesan, lait et soja seront privilégiés également.

 

On oublie bien sûr le café, le thé ou les repas trop gras !

 

La digestion doit être terminée au moment du coucher puisque les organes doivent pouvoir entrer en veille pour se régénérer.

 

 

Ai-je vraiment besoin d’un supplément de mélatonine ?

 

 

Il est devenu courant, dans certains pays, de traiter les problèmes d’insomnies  avec de la mélatonine. On en entend aussi de plus en plus parler en France.

La mélatonine peut être d’une grande aide pour les personnes ayant des rythmes très irréguliers (c’est le cas, par exemple, des travailleurs de nuit et des voyageurs), ou présentant des troubles du rythme veille-sommeil qui sont généralement associés à  d’autres perturbations : métaboliques, cardiovasculaires, immunitaires, cognitifs et cellulaires.

http://www.la-vie-naturelle.com/fre/2/melatonine-15-mg/affu:e23ac3502e78b8d22f69da4755cec427_57fba6d67a894963986732

 

Le supplément est en revanche inutile dans les autres cas puisque le corps secrète naturellement de la mélatonine au début de la nuit selon le cycle circadien qui est un cycle endogène à l’organisme.

 

 Et si je n’arrive toujours pas à dormir ?

 

Si  les causes pathologiques sont éliminées et que l’on suit bien les conseils précédents sans toujours réussir à dormir il faut se pencher vers les raisons en rapport avec les troubles du système nerveux. Stress, anxiété, dépression…

 

Il sera bon d’agir soit avec des méthodes de relaxation soit avec des plantes.

 

J’ai du mal à me relaxer

 

 

Dirigez vous vers les huiles essentielles. La lavande, le ylang-ylang, le petit-grain bigaradier, l’orange douce, la mandarine, la marjolaine sauront vous y aider.

Les huiles essentielles de camomille romaine et de néroli sont encore plus intéressantes mais notablement plus chères.

En diffusion ou tout simplement en inhalation sur un mouchoir avant de dormir.

Il est possible aussi d’en mettre une goutte sur chaque poignet , sur le plexus solaire ou bien de faire un massage de la voûte plantaire avec un mélange huile essentielle et huile végétale.

 

Des tisanes de tilleul, passiflore, oranger, aubépine, mélisse ou verveine amélioreront aussi votre état de stress et d’anxiété.

 

N’oubliez  pas les hydrolats en boissons du soir :  La fleur d’oranger, la lavande ou la verveine à raison d’une cuillère à café dans une tasse d’eau chaude avant de dormir.

La fleur d’oranger est particulièrement efficace chez les enfants d’autant plus qu’elle est inoffensive.

 

Si vous ruminer vos pensées, le pavot de Californie (Escholtzia) est indiqué. La valériane est très intéressante aussi pour faciliter l’endormissement et réduire l’anxiété.

 

Attention, les dosages doivent être adaptés à chacun. Consultation

 

Des exercices de respiration seront également intéressants dans ces cas. Se relaxer en respirant

 

 

Je me réveille la nuit, mon foie ?

 

Si l’on se réfère à la médecine traditionnelle chinoise, à chaque période horaire correspond un organe.

Si vos réveils ont toujours lieu à la même heure, il faut donc que vous preniez soin de l’organe en question.

En début de nuit 23h-1h, il s’agit de la vésicule biliaire.

De 1h à 3 h, ce sera le foie.

Et en fin de nuit 3h-5h, les poumons.

 

On remarque que c’est souvent le foie qui entre en jeu dans les réveils nocturnes.

Dormez plutôt sur le côté droit pour faciliter l’afflux sanguin vers le foie  et buvez un verre d’eau chaude citronnée au coucher .

 

 

 

 

Et si avec tout ses conseils Morphée ne veux toujours pas vous accueillir, il se peut qu’un suivi personnalisé soit nécessaire. Rendez-vous dans l’onglet consultation.

 

 

 

Sources :

 

-Principe-de-sante.com

-Creapharma.com

-www.cmse.ch/pdf/2009

-www.inserm.fr

-www.sinolux.eu

-http://lecerveau.mcgill.ca